vendredi 6 juillet 2007

Festival international de jazz de Montréal 2007 – Jour 7

Festival de jazz de Montreal 2007

Photo©2007 Jean François

Concerts

Quand je vous dis que le Festival de jazz de Montréal, c'est une véritable orgie de concerts. La Série Invitation offre à un invité de marque une série de cinq concerts (oui, 5 concerts) avec des artistes invités différents à chaque soir. Cette année, le guitariste Mike Stern s'est vu offrir une Série Invitation. Le bassiste Richard Bona est lui aussi honoré d'une Série Invitation.

Richard Bona

Frisson du jour : Richard Bona Group et ses amies bassistes

Imaginez! Vous pourriez voir Richard Bona cinq fois dans la même semaine et ce serait une nouvelle expérience à chaque soir. Lundi il jouait avec Mike Stern et Roy Hargrove, mercredi il était accompagné du Jaco Pastorius Big Band, ce soir il dialoguera avec Lionel Loueke, Toumani Diabaté et Russell Malone et samedi il donnera un concert avec Gérald Toto et Lokua Kanza!

Hier soir, j'ai assisté à son concert alors qu'il était accompagné de son propre groupe. D'entrée de jeu, soulignons le fait que Richard Bona est un vrai gentleman et une immense bête de scène, nous prodiguant un spectacle réjouissant. Plusieurs style musicaux furent à l'honneur, allant de morceaux très jazz tel cette magnifique version d'Autumn Leaves en duo avec la bassiste américaine Esperanza Spalding (une joie, cette bassiste, à revoir) jusqu'à des pièces africaines chantées a cappella. Ma grande déception fut la bassiste Meshell Ndegeocello, qui donna son entière prestation dos au public. De la part d'une artiste pour qui j'ai la plus haute admiration, ce fut surprenant. Enfin, retenez que Richard Bona est une perle!

Robin McKelle
Photo©2007 Jean François

Robin McKelle

La Bostonnaise Robin McKelle a, parait-il, fait un tabac en France. Je vous ai déjà parlé d'elle dans ce billet. Son répertoire comprend des airs du swing vintage des années 40 tel que Bei Mir Bist Du Schon popularisé par les Andrew Sisters qu'elle nous a balancé avec toute la minauderie appropriée.

Il faut dire que son album est très séduisant en raison de ses arrangements pour big band qui lui donne un style rétro très charmeur. Hier soir, elle n'était accompagnée que d'un pianiste, un contrebassiste et un batteur. Elle a donc complété son répertoire de chansons populaires pour un résultat moins heureux. Il n'empêche que la dame sait scatter et que j'aimerais bien la voir avec un big band pour mesurer tout son talent.

The Klez Dispenser
Photo©2007 Jean François

The Klez Dispensers

Formation de New York de style Klezmer, symbiose de tradition juive et de bop de la fin des années 50, The Klez Dispensers a vraiment fait lever la foule qui était nombreuse pour les écouter hier soir. Avec Boom Pam, c'est ma seconde expérience de ce genre de musique festive à intégrer les racines juives. Et ça déchire! Il faut les réinviter ces groupes, sans faute.

Revue de presse


Meshell Ndegeocello

La bassiste Meshell Ndegeocello donnait un concert à la salle du Spectrum juste avant le spectacle de Richard Bona. Lire l'article d'Alain Brunet sur Cyberpresse.ca.

Encore Kurt Elling, puis Bona, Coco Zhao et Mark Murphy

Un excellent article d'Alain Brunet, encore, de Cyberpresse.ca, essentiellement sur les chanteurs de jazz masculins présents au Festival de jazz. Je souscris entièrement à son propos au sujet de Kurt et regrette seulement de ne pas avoir eu l'occasion de pouvoir apprécier tous les autres chanteurs présents au Festival cette année.

Molly Johnson

J'avais eu l'occasion d'apprécier le talent de la dame au Festival en 2001. Une voix à la Billie Holiday, mais un univers qui lui est propre. Voir le compte rendu de son concert d'hier par Christophe Rodriguez sur Canoe.ca.

Bob Dylan

Dans la série « Caprices de vedettes », lisez l'article qui suit de Philippe Rezzonico sur Canoe.ca.


Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

10 commentaires:

Z a dit...

Richard Bona est merveilleux, d'une, un trés grand bassite et de 2 un grand musiciens ! Oui, je fais la nuance entre les 2, certains musiciens trés bon, restant parofois des vrais thecniciens de l'instrument, parfois au détriment de la musique....
La musique de Richard Bona est belle, simple, une simplicité qui fait souvent peur aux musiciens ! La musique de Richard est vraiment belle et touchante ! Voir mon billet sur une video, via un duo entre Richard Bona et Bobby McFerrin, absolument merveilleux !
http://zetlejazz.canalblog.com/archives/2007/05/29/5088532.html

Z

Jacques a dit...

@Z
je te rejoins sur la différence entre "techniciens qui en mettent partout " et "excellents musiciens".

@Jean François,
Excellent aussi Lionel Loueke.
Je l'ai vu une fois ou deux (avec Hancock entre autres).
Il devait passer à Bruxelles en duo avec Gretchen Parlato, une excellente chanteuse également (je te le conseille, mai sle projet a été annulé.

Sinon, ça va, tu tiens le rythme? :-)

Et puis, tout autre chose, puisque tu as aimé Jef Nev, je te conseille le concert de Pascal Schumacher le 16 et le 17 juillet au "Upstairs" à Montréal. C'est un fantastique vibraphoniste, et il joue avec.. Jef!
(Si tu veux qu'on t'arrange un coup? ;-) )

A+

Jean Francois a dit...

@ Z
En effet, quand on écoute Bona, on ne sent pas du tout la technique. Pourtant, pour jouer comme il le fait, il faut non seulement maîtriser son instrument mais de plus, le transcender, lui donner de l'âme. C'est le don qu'il possède.

@ Jacques,
Tu dois lire dans mes pensées, cher ami, concernant Loueke! Lis mon prochain billet...

Au sujet de Schumacher, Mwanji m'en avait glissé un mot. Évidemment, si tu veux m'arranger une spéciale "Jazzques", j'en serai ravi, d'autant que le Upstairs est une salle vraiment sympa que j'apprécie beaucoup.

Festival=OK, Blogue=OK

Festival+Blogue= I must be crazy!!! :-))

Claude Marc a dit...

Jean-François,

Ta couverture du festival est étonnante. Comment fais-tu ? Un vrai magazine à toi seul, et dans les meilleurs ! Je ne peux être physiquement à ce festival, mais j'ai l'impression de ne rien manquer de son côté jazz (le seul qui compte), et tu me fais découvrir de belles choses.

Personnellement, ma préférence va à Kurt Elling pour New Body and Soul. On ne dira jamais assez l’importance de la voix dans le jazz et la musique en général. Tout commence par la voix et tout s’y termine. Qu’est-ce qu’un superbe solo de sax si ce n’est un beau chant, l’expression d’un cœur et comme une voix, avec ses inflexions, son énergie, ses repos ? Je courre acheter un Kurt Elling, en tout cas, et j’attends d’autres découvertes. Jazz Frisson est déjà irremplaçable !

Jean Francois a dit...

@ Claude Marc,

Merci Claude Marc pour ton commentaire! C'est pour des lecteurs comme toi que je fais des choses aussi démentes que couvrir tout seul un Festival de jazz international!

En fait, je suis navré que tu ne sois pas présent comme pianiste solo sur une des scènes du Festival cette année.

J'ai écouté tes dernières compositions, intitulées Montréal, sur ton site et je crois qu'elles constituent un très bel hommage à notre ville.

Les lecteurs intéressés peuvent visiter le site de Claude Marc ici:

Claude Marc Bourget

Je te souhaite bonne continuation en vue de la sortie prochaine de ton album.

Jean François

ptilou a dit...

Exact, une couverture bloguesque impeccable pour un festival très copieux.
Finalement ya pas que dans le sud de la France... qu'il se pas quelque chose en JAzz l'été ;-)

Vous avez été gâtés !

ptilou a dit...

Ah ! j'ajoute : Robin McKelle !!! trois étoiles !!! j'ai ajouté deux commentaires sur ta note "introducing Robin McKelle "
http://jazzfrisson.blogspot.com/2007/03/introducing-robin-mckelle.html

Et je ferai une note sous peu de sa prestation parisienne au Parc Floral ! Grand succès !

Jean Francois a dit...

@ Ptilou,

Merci pour tes billets sur les concerts du Festival Jazz à Paris et autres activités françaises.

J'attends ton billet au sujet de Robin avec impatience.

Elle est totalement craquante, celle là!

JF

ptilou a dit...

Ca y est ! j'ai pondu une courte note sur Robin. Mais il faut que je refasse les photos. Je suis parti de mauvais format trop petit... grrr
Heureusement le festival du parc Floral est fini car je n'arrive plus à suivre... encore trois note dans les cartons...à rédiger

mais on a été gâté, nous aussi de ce coté de l'atlantique et de la Seine...
;-)

Jean Francois a dit...

@ Ptilou,

Superbe billet.

Avis aux lecteurs qui désirent prendre connaissance des prestations des artistes d'un continent à l'autre (et voir Robin dans une élégante robe jaune, tiens, pourquoi pas...), visitez le Ptilou's Blog, ici:

http://cooldesource.blog.lemonde.fr/2007/07/30/robin-mckelle-au-parc-floral-de-paris/