mercredi 19 février 2014

Les Parapluies de Cherbourg, 50 ans déjà


Il y a 50 ans aujourd'hui, paraissait sur les écrans français le film ''Les Parapluies de Cherbourg". Réalisé par Jacques Demy, porté par la musique de Michel Legrand, le film fut tourné à l'automne 1963. Récompensé par une Palme d'or au festival de Cannes de 1964, le film musical offre son premier grand rôle à Catherine Deneuve, et va lancer définitivement sa carrière. Catherine Deneuve était doublée pour le chant par Danielle Licari. Une œuvre intemporelle.

samedi 15 février 2014

Une vieille âme

 
Les jeunes prodiges me laissent habituellement indifférent. Trop de technique, peu ou pas d'émotion. Et puis, un beau matin, j'écoutais ceci qui jouait dans la maison, sans vraiment rien connaître du pianiste. Pas mal, me disais-je, en essayant de reconnaître le musicien. Pour finalement réaliser qu'il s'agissait d'un jeune pianiste de 10 ans, originaire de Jakarta en Indonésie, du nom de Joey Alexander. Écoutez ça les yeux fermés pour vous faire une idée...


Assez stupéfiant! En décembre 2011, Joey a été invité par l'UNESCO pour jouer devant Herbie Hancock. Il a participé a quelques festivals de jazz en Indonésie depuis deux ans. Il se produira sous peu au Java Jazz Festival. Il y a là plus que du simple talent, à mon avis. Ce petit plus qui donne de l'âme à la musique. Est-ce possible? À suivre, comme on dit.

lundi 3 février 2014

Christine Jensen est dans son Habitat


La saxophoniste et compositrice montréalaise Christine Jensen est considérée comme " l'un des plus importants compositeurs canadiens de sa génération ", selon le critique de jazz Mark Miller du Globe and Mail et a émergé comme une des meilleures saxophoniste alto et soprano à la fois sur la scène jazz canadienne et internationale. " Jensen écrit en trois dimensions, avec une sorte d'autorité tranquille qui rend les nombreux éléments cohérents. On pense à Wayne Shorter, Maria Schneider ou à Kenny Wheeler " selon le Magazine Downbeat.

J'écoute l'album Habitat, le deuxième disque du Christine Jensen Jazz Orchestra, depuis plusieurs mois déjà. J'y retrouve toujours ce lyrisme des grands espaces, cette respiration qui caractérise son écriture. Christine est reconnue pour écrire spécifiquement pour les musiciens avec qui elle joue et enregistre. Sa capacité à créer des dialogues intimes entre les acteurs dans le cadre de ses compositions est un plaisir pour ses musiciens.


Le Christine Jensen Jazz Orchestra est en majorité composé des mêmes musiciens ayant participé à Treelines (2010), album lauréat d’un prix Juno, avec toutefois quelques changements notables parmi le personnel-clé, alors que le pianiste John Roney, le batteur Richard Irwin, le saxophoniste baryton Samuel Blais et le spécialiste de la basse grave David Martin font maintenant partie intégrante de la formation.

Parmi les solistes-vedettes, on retrouve sur Habitat, la trompettiste Ingrid Jensen – la complicité entre les sœurs Jensen est d’ailleurs plus qu’évidente sur la pièce Treelines – et Chet Doxas au saxophone ténor sur la magnifique Nishiyuu, pièce inspirée de la marche de plus de 1500 kilomètres effectuée par six jeunes Cris en janvier 2013.

" Christine Jensen s'est bâti une réputation en tant que voix originale sur la scène jazz internationale. Elle a mis peu de temps pour émerger comme l'un des compositeurs de jazz les plus convaincants de la scène canadienne d'aujourd'hui " The Globe and Mail.

mardi 21 janvier 2014

Emilie-Claire Barlow seule ce soir

Seule ce soir, le neuvième album d’Emilie-Claire Barlow, constitue un hommage au public québécois. Un public qui, depuis toujours, et plus que tout autre, l’accueille à bras ouverts. «Les gens sont si chaleureux, si généreux! Certes, ailleurs dans le monde, les spectateurs sont toujours très aimables, mais il y a quelque chose de différent ici. Il y a un réel enthousiasme; une vraie passion pour la musique et pour la culture. Chaque fois que je suis montée sur scène chez vous, j’ai tout de suite ressenti une bouffée d’émotion, d’amour. Et quand le public m’en donne autant, immédiatement, je tente de le leur rendre. Ça devient un véritable échange, une communion, une expérience unique.»


Emilie-Claire Barlow sera en tournée au Québec à compter du 23 janvier. Consultez la grille horaire ici pour connaître les villes que la chanteuse visitera au cours des prochains mois.

vendredi 17 janvier 2014

Festival International de Jazz de Port-au-Prince 2014

Du 17 au 25 janvier prochain se tiendra la 8e édition du Festival International de Jazz de Port-au-Prince à Haïti. Lionel Loueke, Daniel Mille, Daniel Schenker, Agustin Moya, Willerm Delisfort, Bwa Kore, Claude Carré, Darline Desca, Ex-Key, Hiram Gomez, James Germain, Jochen Ruckert, Josué Alexis, MeloJazz, Michaelle Cartwright, Mushy Widmaier, Nadege Tippenhaur, Pascale Mohy, Reginald Policard, Sandra N'Kake, Soul Rebels, Stromboli Trio, Swing Brosse et plusieurs autres artistes seront sur place. Une occasion unique de faire de belles découvertes. Consultez la grille horaire.



Daniel Mille, présent au Festival International de Jazz de Port-au-Prince, est un compositeur - interprète et accordéoniste épris de versatilité. Sa carrière est jalonnée aussi bien de musiques de films que de compositions pour le théâtre et de plusieurs CDs, dont le dernier a pour titre "L'Attente" et date de 2009.

Le poème "Je ne voudrais pas crever" de Boris Vian, déclamé par Jean-Louis Trintignant, fut enregistré au studio La Buissonne dans le Vaucluse face à un public restreint de privilégiés. Trintignant est accompagné par l'accordéoniste Daniel Mille, qui signe les arrangements et la direction musicale, et par le violoncelliste Grégoire Korniluk. À vous remuer les tripes!

mercredi 15 janvier 2014

Trombone Shorty à Toronto

Sur sa troisième parution pour Verve Records, Troy " Trombone Shorty " Andrews pousse plus loin l'enveloppe stylistique avec son son puissant mix de jazz, de rock'n' roll , de funk et de hip hop. Son album Say That To Say This, co- produit par Raphael Saadiq , ne ressemble à rien d'autre, alors qu'Andrews et sa bande de longue date, Orleans Avenue, le guitariste Pete Murano, le bassiste Mike Ballard et le batteur Joey Peebles, continuent leur évolution musicale. On y retrouve le classique de 1977 des légendaires Meters, Be My Lady, avec Andrews au chant et au trombonne. Le single Fire And Brimstone, de son côté, repose sur un beat hip hop "old school", aux dires d'Andrews, qui suinte le voodoo des marais humides...


Trombone Shorty se produira avec son groupe Orleans Avenue au Phoenix Concert Theatre de Toronto le jeudi 16 janvier à 21h00.

dimanche 12 janvier 2014

Journey in Satchidananda

Mon album préféré d'Alice Coltrane, "Journey in Satchidananda", paru en 1970 sur le label Impulse, est un magnifique voyage en Inde et au Sri Lanka. Le titre de l'album et la pièce titre reflète l'admiration de Coltrane pour Satchidananda Saraswati, un maître spirituel indien et adepte de yoga, connu de plusieurs musiciens et célébrités de l'époque. Toutes choses étant connectées, Saraswati obtint une reconnaissance nationale aux USA alors qu'il présenta sur scène les spectacles d'ouverture de Woodstock en 1969.


La musique est hypnotique, avec des figures répétitives qui incitent à la méditation. Le jeu de Pharoah Sanders au saxophone soprano est parfaitement adapté à l'ambiance installée par Coltrane à la harpe. Tulsi au tambura, Majid Shabazz aux cloches et tambourin et Cecil McBee à la contrebasse ajoutent la tessiture souhaitée. Une superbe réussite de jazz modal qui démontre toute la grâce et la sensibilité de la grande Alice Coltrane.