lundi 2 juillet 2007

Festival de jazz de Montréal 2007 – Jour 3

Festival de jazz de Montreal 2007

Photo©2007 Jean François

Concerts

Pour ma deuxième visite au festival, jour de la Fête du Canada, la pluie était au rendez-vous, ce qui n'arrête pas les véritables amateurs de jazz.

Felix Stussi
Photo©2007 Jean François

Félix Stüssi

En fin d'après-midi, j'ai eu l'occasion d'apprécier le pianiste d'origine suisse et Montréalais d'adoption Félix Stüssi avec son quintette, Alex Côté et Bruno Lamarche (saxophones), Clinton Ryder (contrebasse) et Issaiah Ceccarelli (batterie). Ils nous présentaient les pièces de leur dernier album Give Me Five, une musique entrainante et vivifiante.

Forestare
Photo©2007 Jean François

Forestare

Sur une scène située à l'autre extrémité du site se produisait le groupe Forestare, constitué de 12 jeunes guitaristes classiques de grand talent et contrebasse. Cet ensemble hors du commun né au Québec s'est donné comme mission de repousser les limites du répertoire traditionnel pour guitare. Vraiment très intéressant. Je peux dire que 12 guitares qui vibrent à l'unisson, ça sonne!

Brandi Disterheft
Photo©2007 Jean François

Découverte du Jour : Brandi Disterheft

Ma Découverte du Jour parmi les spectacles extérieurs fut sans contredit la jeune contrebassiste Brandi Disterheft. Native de North Vancouver, établie à Toronto, son CV inclut déjà une participation au All-Stars Sextet, lors de la IAJE's Sisters in Jazz Competition, des concerts à Carnegie Hall, aux Festivals de Vienne et de Chicago, ainsi qu'un 1er album signé de sa main, intitulé simplement Debut. Avec Chris Gale au saxophone et Sly Juhas à la batterie, elle nous a d'ailleurs interprété une magnifique version du Concierto De Aranjuez de Sketches of Spain de Miles Davis. Pas surprenant qu'après l'avoir entendue, Oscar Peterson se soit exclamé : « C'est du sérieux » !

Emilie Claire Barlow
Photo©2007 Jean François

Emilie Claire Barlow

Plusieurs voient Emilie Claire Barlow comme la prochaine vedette du jazz canadien. La jeune trentaine, la Torontoise a débuté à l'âge de 7 ans, et poursuivi des études en musique au Humber College, l'occasion pour elle de développer ses talents d'arrangeuse. Une magnifique chanteuse, beaucoup d'énergie sur scène, principalement des reprises de bossa-nova pour cette prestation sur une des scènes du festival, ce qui, malgré toute la chaleur qu'elle a insufflée à ses interprétations, n'a pas suffi pour repousser la pluie.

Denis Colin
Photo©2007 Jean François

Denis Colin Trio avec Gwen Matthews

Le clarinettiste français Denis Colin accompagné de Didier Petit (violoncelle), Pablo Cueco (percussions) et la chanteuse américaine Gwen Matthews nous présentaient des interprétations de Nina Simone, Neil Young, Curtis Mayfield, Jimi Hendrix, Can et l'Art Ensemble of Chicago. Des pièces que l'on retrouve sur l'album Songs for Swans. Le trio crée une musique parfois teintée d'influences indiennes fort intéressantes. Par contre, la réunion avec la chanteuse s'est avérée moins heureuse à mon avis, l'approche stylistique de cette dernière étant plutôt convenue.

Stefano Bollani
Photo©2007 Jean François

Frisson du Jour : Stefano Bollani

Stefano Bollani, Piano Solo

Le pianiste italien Stefano Bollani présentait un concert solo à la salle du Gésu dans le cadre de la Série ECM, suite à son premier album qui s'intitule justement Piano Solo. Bien entendu, tous les pianistes de jazz improvisateurs seront toujours comparés à Keith Jarrett, ce que je me garderai de faire ici, bien que j'ai eu le bonheur de les voir tous deux en spectacle.

Bollani est un merveilleux homme de scène, avec beaucoup d'humour. Autant il peut nous présenter des pièces endiablées, avec une technique époustouflante, comme cette délirante version de Sweet Georgia Brown à laquelle nous avons eu droit, autant son jeu peut devenir lyrique et romantique telle son interprétation de la pièce Don't Talk de l'album Pet Sounds des Beach Boys. Et puisqu'hier c'était la Fête du Canada, je n'ai pu m'empêcher de vous placer aussi en écoute la pièce Maple Leaf Rag de Scott Joplin tirée de son album Piano Solo! Si vous voulez en savoir plus sur le pianiste, consultez l'excellent dossier de l'ami Z sur Jazz Chroniques et Coup de Cœur.

ShoppingAmazon.com - Stefano Bollani


Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

13 commentaires:

Z a dit...

Merci pour le lien :o) Justement, j'était en train de lire ton article et je voulais te signaler cette journée spéciale Stefano mais tu m'as pris de cours ! Rire !
Hey, tu n'as pas mis le Tord Gustavsen Trio dans ta liste de concert à voir ! Bouuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! Mort de rire ! De toute beauté, je conseille à 300 %, un des coups de coeur de Z !
Bon, je vais reprendre la lecture de ton billet !
A bientôt....

Emeline a dit...

Bonjour à tous,

A propos du talentueux et indispensable Denis Colin, je vous invite à lire un article du site Jazz Break, comprenant également une passionnante interview!

Lien: Jazz Break - Article et Interview

Cordialement,
Emeline

Jean Francois a dit...

@ Z,

Évidemment, j'avais lu ta spéciale Stefano, superbe résumé de la carrière discographique de Bollani. J'ai beau avoir été absent pendant 2 semaines, je suis tout de même "on top of things". ;-)

C'est parce que j'ai déjà vu Tord avec Silje Nergaard au Festival de jazz de Montréal en 2002 que Tord ne fait pas partie de mes choix cette année. Ensuite, comme je paye tous les billets de ma poche et que je ne suis pas millionnaire, il faut bien faire des choix, parfois déchirants. ;0)

@ Emeline:

Merci pour ce lien très intéressant.

@ Z et Emeline:

Vous êtes des collaborateurs essentiels à Jazz Frisson!

Merci de votre présence!

Christian a dit...

Eh! T'as bien fait d'amener ta caméra. Belles prises, j'aime beaucoup quand tes photos accompagnent tes textes.

Chow !

Z a dit...

C'est un plaisir de venir sur Jazz Frisson qui demeure, de part les articles de votre seviteur, un blog de qualité, trés intéressant et agréable pour les yeux et les oreilles ! Aussi, on y croise des gens trés sympa dans les commentaires et surtout, le patron de Jazz Frisson est super chouette donc on passe, on repasse, en gros, on prends un abonnement !

Emeline a dit...

@ Jean François:

Merci infiniment pour tes plaisants compliments qui sont un régal pour mon orgueil! ;-o

Comment veux-tu que je fasse fi d'un blog si travaillé, aux articles judicieusement rédigés, suintant de talent et pensé par un Canadien doté d'un humour et d'une gentillesse rare?

Best,
Your friend, Emeline

Jacques a dit...

C'est agréable de suivre le festival à distance.
Merci Jean-François.

Haaa... Bollani, quel pianiste merveilleux.
Son dernier album solo est une perle, effet. Et les albums précedents étaient d'une musicalité toute italienne: ça chante!
Les albums avec Rava! Et "I Visionari"!!! Et surtout "Smat Smat".
Que du bonheur!

A+

Jean Francois a dit...

@ Jacques:

Heureux de te retrouver sur Jazz Frisson et très content que les reportages sur le Festival te plaisent.

En effet, tout ce que fait Bollani est animé d'une touche magique!

Écouter Pierre et le Loup sur Smat Smat me rappelle mon enfance...

Nath a dit...

Merci Jean-François pour ces articles sur le festival, très très intéressants et agréables à lire.

Anonyme a dit...

Bonjour Jean-Francois,

Je suis un peu étonné par la mention 'convenue' que tu attribues a la chanteuse Gwen Matthews. Pour moi, 'convenu' c'est plutot un qualificatif a attribuer a Emilie Claire Barlow que j'ai pu voir sur la scene Alcan le meme jour. Meme envie de dire ultra convenu, tant cette thematique bossa novesque a ete vue et revue depuis Stan Getz et Astrud Gilberto. Les arrangements de Emilie Claire sont particulierement conformistes.

Tu as peut-etre pas eu la chance d'entendre la version de 'four women' de Nina Simone joué par Colin / Matthews. Gwen y a proposé reellement aurte chose qu'une version chantee de ce titre phare de Nina. Idem sur la version de 'Crosstown traffic' de Hendrix. Apparemment il ne s'agit pas de simple relecture de l'œuvre, mais d'un vrai travail de creation sur un materiel existant. Le boulot d'arrangements du trio et le parti pris de la chanteuse y etaient remarquables. Enfin ce n'est que mon humble avis.
A bientot.

Jean Francois a dit...

@ Anonyme:

J'avoue bien humblement n'avoir capté que la toute fin du spectacle. J'aurais peut-être apprécié autrement la prestation de la chanteuse Gwen Matthews si j'avais écouté en entier.

Quant à Emilie Claire Barlow, je suis tout à fait d'accord que j'aurais pu ajouter le qualificatif de "convenue" à ceux que j'ai utilisé et qui demeurent pertinents. Le fait demeure que son genre de spectacle était tout à fait approprié à une prestation extérieure au Festival.

J'avais, depuis quelques années, délaissé les concerts extérieurs du Festival. J'y reviens cette année pour réaliser que certains s'y prêtent mieux que d'autres. Parfois même, certains artistes excellents, ne passent pas la rampe dans le contexte d'un concert extérieur. Il y a là un savant dosage de la part des responsable de la progammation.

Merci pour ton commentaire très pertinent, Anonyme. J'apprécie vraiment ton point de vue. D'autant plus qu'on semble voir les même spectacles! Tu pourrais utiliser un pseudo pour tes prochains commentaires si tu le désires. Comme ça, on pourrais avoir une conversation. :-)

A bientôt.

ptilou a dit...

Stefano Bollani, Jazzman et homme de pestacle complet... une grande technique et un excellent contact avec la salle et ses musiciens... un grand pianiste à suivre...
Vu à Paris en mai 06
Je ne raterai pas son prochain passage...

http://cooldesource.blog.lemonde.fr/2006/05/24/2006_05_stefano_bollani/

Jean Francois a dit...

@ Ptilou,

En effet, je n'ai pas mentionné son rappel, alors qu'il a entrepris un medley avec les suggestions des spectateurs.

Le medley comprenait évidemment quelques standard de jazz mais aussi des morceaux tels que Minuit Chrétien (un air de Noël) qu'il développa à partir de quelques notes seulement.

Un vrai showman, en plus d'un grand musicien!