mardi 5 décembre 2006

Bonne Fête - Happy Birthday !

Video - Glisse et Gâteau de Fête

Aujourd'hui, pour ma fête, je m'offre:

Elisabeth Kontomanou, Waitin' For SpringMa chanteuse préférée: Élisabeth Kontomanou. Pour savoir comment je fut envouté par son spectacle lors du récent Festival de Jazz de Montréal, lisez ce billet.


Kurt Elling, Flirting With TwilighltMon chanteur préféré: Kurt Elling. Je le considère comme le chanteur de jazz masculin le plus original et je ne suis pas le seul. Les lecteurs du magazine Downbeat viennent de lui décerner le Male vocalist of the Year. Pour en savoir plus, lisez ce billet et aussi ce billet.


Keith Jarrett, RadianceMon pianiste préféré: Keith Jarrett. Il est impossible de passer à côté de Keith Jarrett. Comme pianiste solo, il atteint des sommets d'introspection (quand il ne menace pas de quitter la salle de spectacle comme il le fit lors de son concert au Festival de Jazz de Montréal en juillet 2004). Billet à venir.


Jack DeJohnette & Foday Musa SusoMon batteur préféré: Jack DeJohnette. Je vous ai parlé de son Trio Beyond avec Larry Goldings et John Scofields dans ce billet. Je conserve un vibrant souvenir de son concert au Festival de Jazz de Montréal en 2003.


Brad Melhdau Trio, House On HillMon trio préféré: Brad Melhdau Trio.Des grands standards jusqu'à Radiohead, classe et modernité combinées. Je vous ai déjà dit le plus grand bien de Brad Melhdau et son trio dans ce billet.


No Name Jazz Sextet, PlongerMon groupe de jazz québécois préféré: No Name Jazz Sextet. Ce sextet, qui vient de lancer son deuxième album, Plonger , a un son riche, engagé et parfois décapant!. Surveiller ma chronique à venir.


Julie Lamontagne, Facing The TruthMon espoir québécois préféré: Julie Lamontagne. Une de nos pianistes québécoises les plus douées. Lisez mon billet à son sujet ici.


Claudia Solal, Porridge DaysMon coup de coeur: Claudia Solal. Avec Benjamin Moussay, du jazz qui décoiffe les idées reçues. Pour en savoir plus, c'est ici.


The Bad Plus, Suspicious ActivityMon spectacle préféré: The Bad Plus au Gésu (Festival de Jazz de Montréal 2006). Le Power Trio du jazz mérite son nom. Un spectacle qui dépoussière le jazz et qui ne craint pas d'ébouriffer et d'égratigner quelques concepts en passant. À lire ici.


Bien entendu, tous ces présents fantasmatiques pâlissent en comparaison de la magnifique soirée que je vais passer en compagnie de ma bien-aimée!


5 commentaires:

Céline a dit...

Mon blogiste préféré, de bon goûts, quel rafinement, vous avez une très belle plume et choix musicaux extra. D'une admiratrice pas toujours fidèle mais qui apprécie les belles choses. Té

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

Tiens, as-tu déjà visionné son concert à Montréal en 1988 où il est très bien entouré (M.Goodrick G.Osby G.Thomas L.Plaxico N.Vasconcelos) ? Superbe !

Z

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

Je parlais de ton batteur préféré !

Z

Jean Francois a dit...

Je dois admettre que je n'ai aucun des vidéos proposés par le Festival de jazz de Montréal sur les concerts qui s'y sont tenus.

Un cas classique de "cordonnier mal chaussé".

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

Bon, c'est parfait alors !!!!!

Enfin, dans un certain sens...

;-)

Z