jeudi 1 mars 2007

Harry Connick Jr chante la Nouvelle-Orléans

Harry Connick Jr, Oh My Nola

When Harry met Nola

J'avoue d'emblée avoir toujours considéré Harry Connick Jr comme un crooner parmi tant d'autres et par conséquent n'y avoir jamais vraiment prêté une oreille attentive. Il aura fallu que je mette mes préjugés de côté pour écouter avec une oreille vierge ses deux derniers albums, Oh, My Nola et Chanson du Vieux Carré, qui sont une ode à la Nouvelle-Orléans, sa ville natale. Oh, My Nola est un album de jazz vocal où l'on retrouve Connick en grande forme, vigoureux et qui commence enfin à s'éloigner de son image de crooner. Un peu de jazz, de blues, de country, de funk et un big band qui sonne comme une bande de joyeux lurons un soir de Mardi Gras!

Harry Connick Jr, Chanson du Vieux Carre

Les digues cèdent!

L'album Chanson du Vieux Carré, quant à lui, est presque uniquement instrumental. On retrouve Connick au piano, mais accompagné ici encore d'un big band dans la plus pure tradition de la Nouvelle-Orléans. Impossible de ne pas succomber à la très énergique Mardi Gras in New Orleans ou la très belle Petite Fleur de Sidney Bechet. Cet album a été enregistré deux ans avant que l'ouragan Katrina ne fasse céder les digues de la ville. Et puisqu'on parle de digues qui cèdent, tenez, je vous balance une de mes pièces favorites, When The Levee Breaks (prémonitoire, vraiment, Led Zep...).

ShoppingAmazon.ca - Harry Connick Jr, Oh My Nola

Shopping Amazon.ca - Harry Connick Jr, Chanson du vieux carré

ShoppingAmazon.ca - Led Zeppelin IV

4 commentaires:

Emeline a dit...

Un sincère salut à tous mes chers internautes,

J'ai souvenance de la prestation magistrale de l'acteur Harry Connick Jr, dans le film de Jodie Foster "Little Man Tate" - réalisé en 1991 et évidemment à classer parmi les oeuvres cinématographiques cultes du XXème siècle, tant ce film est d'une rare sensibilité et d'une infinie beauté.
Monsieur Connick y interprétait le rôle d'Eddie, un artiste somme toute bohème qui s'avérera être, au cours de l'histoire, une réfèrence salvatrice aux yeux du jeune Fred, un petit homme surdoué et elevé par sa seule mère, Dede.
Grâce à ce rôle, j'ai découvert que cet Harry Connick Jr était un être paré d'une généreuse poignée de dons; il était effectivement capable de jouer avec justesse devant une caméra, de chanter d'une voix suave, de se mettre devant le clavier d'un piano et de créer un ensemble de sons harmonieux.
Des créatures aussi fabuleuses qu'Harry Connick Jr sont à compter sur les doigts d'un pied - ou d'une main si vous préférez.
Je ne connais pas l'homme en lui-même, mais je sais son talent d'artiste, et si je ne suis guère en mesure de valoriser ses qualités humaines, je peux néanmoins célebrer son génie musical.
Harry Connick Jr fait partie du patrimoine musical mondial, et chacun de nous devrait le promouvoir, porter à la connaissance des non-initiés son extraordianire potentiel!

Cordialement,
Emeline

Jean Francois a dit...

Meilleures salutations à toi, Emeline, et merci pour ce commentaire très enthousiaste!

J'avoue mon ignorance de la carrière cinématographique de M. Connick, mais je dois reconnaître son talent musical. Ses deux derniers disques m'auront aussi permis de découvrir une personne qui me semble donner généreusement de son temps et de son argent, puisqu'une partie des recettes de la vente d'une des chansons va à un Fond pour venir en aide aux sinistrés de la Nouvelle-Orleans, ce qui fort louable.

Bonne écoute!

danielle a dit...

j'ai decouvert harry conncik junior quand j'avais 15 ans et rien ne me predestiné a aimer le jazz, mais un jour j'ai entendu sa musique qui m'a scotché et qui ma ouvert vers tout un monde musical.
c'est un des ces chanteurs qui permet de d'enfoncer certaines portes faites de prejuges et de toucher le plus grand nombres.
je ne remercierais jamais assez pourle super album "song i heard" qui m'a reponger avec grand bohneur dans mon enfance

Jean Francois a dit...

@ Danielle,

Heureux que mon billet sur Harry Connick Jr, et surtout sa musique, t'ai permis de te remémorer cette période de ta vie.

Et merci de lire Jazz Frisson.

Bon jazz!