dimanche 29 juin 2008

Festival de jazz de Montréal – Jour 2

Al Green, Festival Jazz Montreal

Le Révérend Al Green

Hier soir, Mister Frisson s'est fait plaisir! Al Green en spectacle, c'est que du bonbon! Bien sûr, le Révérend joue à fond la carte de la nostalgie, avec tous ses grands succès de Let's Stay Together à I'm Still in Love with You. Et une chanson de son dernier album, Lay It Down, question de faire un peu de promo. Un groupe de musiciens réglés au quart de tour, des back-up vocals très class, deux danseurs très funky qui nous rappellent les beaux jours des boys bands des années soixante, tout concourt à faire revivre ce passé insouciant.

Al Green, Festival Jazz Montreal
Photos par Dwight McCann / Chumash Casino Resort / www.DwightMcCann.com

Dès la première chanson, le public était debout, tapait des mains, alors que le Révérend distribuait les roses rouges aux dames… qui en redemandaient, bien entendu! Énergique, cabotin, hautement charismatique, Al Green est une bête de scène. Il sait mesurer ses effets et jouer avec le public, car il aime véritablement son public. Ne cherchez pas ici d'analyse sur le jeu des musiciens. Al Green, c'est un concentré de bonheur, point. J'en suis ressorti avec le sourire fendu jusqu'aux oreilles…

Lizz Wright, Festival Jazz Montreal
Photo captée au World Café Live par Doug Seymour
Lizz Wright en première partie

La chanteuse Lizz Wright assurait la première partie du spectacle d'Al Green. Normal, Wright étant elle-même fille de pasteur, elle était habituée de chanter à l'église avant les sermons de son père. Dotée d'une voix grave et puissante, qu'elle ne force toutefois jamais, elle sait faire preuve de beaucoup d'émotion. J'ai particulièrement apprécié la chanson Hey Mann, qu'elle amorce a capella, et qui fut très touchante. Wright est de ce type de chanteuse qui sait aller à l'essentiel… On la sent dotée d'une belle spiritualité. Elle était accompagnée d'un groupe de musiciens exceptionnels, particulièrement le guitariste. Malheureusement, les noms en anglais sont déclamés au travers des applaudissements et ne figurent pas au programme du Festival. Un très beau moment passé en compagnie de cette chanteuse.


Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

2 commentaires:

Jazz Chroniques & coups de coeur a dit...

Bien que ces 2 artistes soient plus que connus, moi je ne les connais pas !
Je les ai écouté vite fait, c'est sur, mais je n'ai aucun souvenir !

Mais bon, Jean François se fait plaisir et c'est bien ce qui compte !

Car vouloir tout couvrir, d'une, c'est un truc de ouf, et de deux, tu n'as même pas le temps de te poser et d'apprécier !

Alors que là, tu te fais plaisir et tu nous fait plaisir par la même occasion !

Merci pour tes comptes rendus !

Moi, hier, trop tard, au dernier moment je me suis rendu compte que la formation d'Aldo Romano passait avec Henri TEXIER/Géraldine LAURENT et Mauro NEGRI !
T'imagine, j'ai raté ça de peu, et de plus, je devais présenter le CD que j'ai acheté, et ce, avant le concert mais j'ai tout loupé !

Zzzzzzzzzzzzz !

Jean Francois a dit...

@ Z,

La perfection n'existe pas, cher ami............;-)

Tu fais déjà partie du moins de 1% des amateurs qui font quelque chose de positif et concret pour cette musique! Tu mérite déjà qu'on t'élève une statue, mec!

Merci pour tes commentaires!

A+

JF