mercredi 6 juin 2007

Tord Gustavsen au Festival de jazz de Montréal le 2 juillet

Tord Gustavsen Trio

Critique CD

Le pianiste norvégien Tord Gustavsen vient de lancer son nouvel album Being There sur ECM. Il s'agit de sa troisième parution avec son trio chez ECM, suite à Changing Places en 2003 et The Ground en 2005. Il a également enregistré avec Silje Nergaard, dont je vous ai déjà parlé dans ce billet. J'ai d'ailleurs eu l'occasion d'entendre Gustavsen en spectacle au Club Soda avec la chanteuse norvégienne en 2002 au Festival de jazz de Montréal et j'ai pu constater la qualité de son jeu. Voici d'ailleurs quelques commentaires éclairés au sujet des dernières parutions du Tord Gustavsen Trio:

Tord Gustavsen Trio, Being There

Au sujet de l'album Being There (2007)

"Débarrassées de tout superflu, ses phrases courtes et ramassées vont à l'essentiel. Un grand disque tranquille." (Jazzman - CHOC)

"Les mélodies se dessinent, limpides, sur un horizon harmonique dégagé utilisant seulement les notes incontournables et le tempo qui s'accorde avec la respiration. Son trio joue de façon très organique, dans une complémentarité absolue, marquée par la subtilité du geste. Dans sa retenue, c'est presque une métaphysique de la vérité du propos musical, où la beauté est plus dans la source intérieure que dans la forme. Une introspection sonore." (Francisco Cruz, Vibrations)


Tord Gustavsen Trio, The Ground

Au sujet de l'album The Ground (2005)

"L'art consommé du 'less is more'." (Jazzman - CHOC)

"Encore mieux que le premier disque du Tord Gustavsen Trio 'Changing Places' dont on retrouve tous les bons ingrédients : la splendide ligne mélodique, le romantisme, le lyrisme et l'incroyable douceur du toucher du pianiste Tord Gustavsen, mais avec une sonorité encore plus belle, plus aérienne, plus caressante. ... Une musique à méditer sans réserve !" (Piano Bleu -- pianobleu.com)

"Avec 'The Ground', Tord Gustavsen et son trio poursuivent un travail sur la transparence, les volumes, la suggestion. Leurs ballades s'étirent avec délectation dans la lenteur, faisant vibrer les émotions les plus intimes." (indiepoprock.net)

Tord Gustavsen Trio, Changing Places

Au sujet de l'album Changing Places (2003)

"Plus calme, tu meurs! ... son propre art du trio tout en profondeur et en sensibilité. Portées par la rythmique à la fois puissante et légère de Jarle Vespestad, et d'Harald Johnsen, contrebassiste élégamment basique, les mélodies atmosphériques de Gustavsen enchanteront l'auditeur qui apprécie les vertus méditatives et tranquillisantes du jazz nordique." (La Liberté)

"Ce pianiste norvégien a un toucher, une sensibilité, qui le place du côté des grands romantiques" (Vibrations)

"Une heure de sensualité pure. En compagnie du contrebassiste Harald Johnsen et du batteur Jarle Vespestad, le pianiste et compositeur (et quel mélodiste !) Tord Gustavsen frappe un coup de maître. Une sensibilité à fleur d'ivoire, un toucher d'une indicible douceur… Et pas une once de mièvrerie. Un sens du rythme, aussi puissant que subtil. Un groove intense, mais à mi-voix, un chant ample, mais lèvres closes…" (Jazzman - CHOC)

La date à retenir

Le Tord Gustavsen Trio sera au Festival international de jazz de Montréal le 2 juillet au Gesù dans le cadre de la Présence ECM. Pour savourer les effluves nordiques pendant une soirée.

ShoppingAmazon.com - Tord Gustavsen


Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

6 commentaires:

Z a dit...

Ah Tord Gustavsen Trio, un vrai coup de coeur pour moi ! (http://zetlejazz.canalblog.com/archives/2007/05/29/5093533.html)
C'est marrant car je dois faire un billet pour parler de leur concert à Paris mercredi prochain et j'ai rien fais encore !
En tout cas, j'ai été supris que tu n'ai pas plus fais parler ta plume dans ce billet sur Tord ! Tout ça pour dire que j'aime bien te lire !

Jean Francois a dit...

Merci Z,
J'apprécie ton commentaire!

Il y a des journées, comme ça, où j'aime bien laisser la parole à d'autres et la musique parler pour elle-même...

pt a dit...

je méconnais complètement ce musicien qui vient du froid...
A découvrir donc...

Z a dit...

A découvrir d'urgence !!!!

Z a dit...

Gag, tu m'envois le lien de ce billet sur Tord alors que je l'ai déjà visité avec quelques messages pour l'occasion !

Hihihihihi

Jean Francois a dit...

Je dois penser à tes lecteurs, cher Z, qui ne connaissent peut-être pas encore ce magnifique blogue. ;-)

Et ainsi, boucler la boucle...