vendredi 14 juillet 2006

Jazz à New York

The Blue Note

De retour de quelques jours de vacances à New York, j'en ai profité pour évaluer la scène jazz. Évidemment, une soirée, c'est bien peu, mais voici tout de même quelques impressions.

IridiumPremier essai à l'Iridium, sur Broadway, à un coin de rue de notre hôtel. Premier choc financier: un frais d'entrée de $40.00 par personne, plus un déboursé minimum de $15 pour le repas. Bien que Les Paul soit certes un excellent guitariste, ce n'est pas exactement ''cutting edge'' comme jazz. Ce n'est pas l'image du jazz à New York que j'avais en tête. On laisse aux touristes. Par conséquent: direction Greenwich Village. À l'arrivée, en sortant de la station de métro West 4th Street, je tombe pile sur le célèbre et mythique Blue Note. Plus raisonnable: Frais d'admission de $5.00 par personne. S'y produisait Ellen O'Brien. Malheureusement, nous arrivons entre deux sets et décidons de poursuivre un peu plus loin notre exploration, mais vous pouvez tout de même écouter Ellen O'Brien ici:

Times SquarePremier stop chez Arturo's, sur West Houston Street, coin Avenue of the Americas. Aucun frais d'entrée, on peut souper (pizza, pâtes), le set débute à l'instant. Seul problème, il y 3 salles, dont 2 sans la vue sur les musiciens. Mais bon, faut bien manger et la musique est correcte. Trio classique, piano, contrebasse, batterie. Un peu mou, manque de vigueur des musiciens, mais la bonne humeur est là.

Dernier arrêt, le Zinc Bar, à deux coins de rue d'Arturo's. Frais d'admission de $5.00 par personne. Ok, ca va. On arrive pour le set de 11h00. Super, sauf que le set en question ne débute qu'à 11h45. Bon, je suis vraiment trop habitué au Festival de Jazz de Montréal, qui est réglé comme un train suisse! Ce soir, le guitariste Ron Affif, un régulier de l'endroit, dont on a comparé le style à Wes Montgomery. Avec le contrebassiste Essiet Okon et malheureusement pas de Jeff Tain Watts en vue à la batterie. Enfin quelqu'un d'inspiré, ce guitariste. Style très coulant. C'est très bien, mais la fatigue accumulée l'emporte et je déclare forfait avant la fin du set. En conclusion, oubliez Broadway, dirigez-vous vers Greenwich Village, mais n'attendez pas la dernière soirée de vos vacances à New-York pour votre virée jazz si vous voulez vraiment l'apprécier!


Shopping Amazon.ca - Ellen O'Brien


4 commentaires:

Christian a dit...

J’ai adoré ce billet, j’ai beaucoup aimé qu’il soit principalement illustré de tes photos personnelles ( génial, +, +, ). Bien content de voir apparaître une galerie photo sur ton blogue, car je savais que tu avais des trésors qui dormaient dans tes tiroirs.

Christian

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

C'est chouette de lire ta journée à New York ! Pour le trio chez Arturo's, c'est marrant mais un endroit où se mêle d’un coté, des musiciens et de l’autre coté un endroit pour grignoter, ca me donne plus l’impression du coup, d’avoir à faire à une prestation qui est la comme une musique d’ambiance avec un ptit coté kitch ! Ceci expliquant peut être le manque de conviction du trio…
Pour Ron affif, j’avais eu l’occasion de l’entendre en radio sur une émission jazz bien de chez nous lors de la sortie de l’un de ses CD y’a quelques années, avec un morceau chaque soir en guise d’ouverture. Ce guitariste m’avait donné une très belle impression.

Z

Jean Francois a dit...

@ Z,

Alors ça, c'est une première: deux commentaires qui se suivent, mais à exactement un an d'intervalle!

J'ai du y regarder à deux fois pour être bien certain que je n'avais pas la berlue!

Arturo's, en y repensant, c'est peut-être moi qui avait trop faim pour me concentrer sur la musique...ou un peu des deux, mollesse des musiciens, aussi.

Ron Affif, alors, encore une fois, Z, ta mémoire m'impressionne. Faut que ça soit vraiment remarquable pour qu'un musicien retienne mon attention à la radio... Et j'admet que le guitariste mérite une plus large reconnaissance.

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

Non, cette émission, « Jazz à Fip » est très célèbre en France pour les fondus de Jazz. L’émission commence toujours par le CD de la semaine avec un nouveau morceau chaque soir ! De plus, avec un nom pareil, on ne passe pas inaperçu ! Mais quelques recherches sur le net m’ont fait comprendre que ce musicien était passé à la trappe visiblement…