mardi 1 juillet 2008

Festival de Jazz de Montréal – Jour 4

Marc Carey Festival Jazz Montreal

Marc Carey trio

Lundi soir, j'assistais au spectacle du Marc Cary Trio au Festival de Jazz de Montréal. Le pianiste était accompagné de David Ewell à la contrebasse et Sameer Gupta à la batterie et aux tablas. Le spectacle a débuté avec une pièce de Jackie McLean, Appointment in Gahna. D'emblée, on remarque une note très classique au jeu de Cary, puis le tout prends une tournure libre pour ne pas dire libérée et se transforme en un rythme endiablé soutenu par le batteur en feu! Suit la pièce A Long Walk Home, alors que l'africanité prend le dessus. La modernité du jeu de Cary et de ses collaborateurs est à souligner. Cary a maintes fois souligné l'apport de son mentor Jackie McLean lors de la soirée.

Malgré cette modernité, la musique de Cary est profondément ancré dans la tradition. Une tradition non seulement africaine, mais aussi d'origine amérindienne, de la tribu des Native American Wampanoag Indian Nation. Et on sent que la musique de ce jeune homme est incroyablement groundée. Autant le toucher de Cary est délicat et empreint de lyrisme, autant le jeu du trio peut swinguer et décoller par moment. Le trio a clôt la soirée avec la très touchante pièce Mirror March. Ce trio est soudé, impeccable, enthousiasmant. Généreux (3 rappels), Cary mérite votre attention et est un musicien à suivre. Il est à noter que Marc Cary a joué avec Abbey Lincoln pendant plusieurs années. Et que j'aurai la chance de voir la Grande Dame mercredi soir. Quand les grands esprits se rencontrent…

Jazz Video - Marc Cary Trio par Sortiesjazznights.com

Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

1 commentaire:

Jazz Chronique & coups de coeur a dit...

Alors, tiens, ça a l'air très sympa ça même si le son est vraiment brut de décoffrage et l’extrait court, donc pas facile de se faire une vraie idée, mais je sais, on fait ce qu’on peut !
Influence majeure Jackie McLean, mmmmmm, intéressant !

Z