samedi 4 mars 2006

Relaxin' with Miles Davis

Bon, ça y est! L'aventure débute. Maintenant que mon blog est enfin actif, et que j'existe dans la blogosphère, il ne me reste plus qu'à relaxer au son de Miles Davis pendant que je débrouille toute cette nouvelle quincaillerie...

Pour ceux qui lisaient ma chronique musicale précédente, bienvenue sur ce nouveau format. J'espère que vous suivrez mes coups de coeur ici. Pour l'instant, simplicité rime avec sagesse.


Evidemment, étant donné le titre de mon blog (Round Midnight), comment passer à côté du grand Miles. Voici probablement un de ses albums les plus mélodieux, Relaxin' with Miles. Enregistré en 1956 à New York avec John Coltrane au sax, quoi de mieux pour se laisser emporter doucement ?

TAGS: , , , ,

3 commentaires:

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

Je viens de me prendre d’envie de remonter aux prémices de Jazz Frisson comme tu le vois, en allant visiter pour l’occasion les pages d’un blogueur passionné de Jazz canadien qui a de bien belles substances à nous offrir ! Bon, t’inquiètes, je laisserais tout en ordre !
Tu ouvrais donc Jazz Frisson en compagnie de Miles, quel bon choix et surtout quelle référence !
Finalement, à bien regarder, quel jazzmen aura traversé toutes les décennies et les courants de cette musique passionnante avec succès si ce n’est pas lui, malgré un passage à vide dans les années 80. Jamais, il n’aura eu peur d’aller de l’avant, au risque de perdre ces précédents fans, un culot artistique qui ne doit pas être évident d’adopter ! Mais Miles, c’est Miles ! C’est marrant, je rencontre beaucoup de similitudes en Miles et Erik Truffaz, sobriété du son, économie des notes, changements radicaux de style d’un album à l’autre. En tout cas, le jazz n’a pas finit de nous donner des frissons et de nous offrir des coups de cœur comme tu le dis ici même !
L’occasion pour moi de te remercier pour le superbe travail que tu fais sur ces pages dont la lecture deviens jour après jour une activité quotidienne dont on se lasse pas. En tout cas, sous la houlette d’un ambassadeur comme toi, la visite de Jazz Frisson deviens l’occasion d’aller saluer un blogueur des plus adorables. Oui, pour Z, le coté humain l’emporte sur bien des facettes, mais quand tout est réuni, la visite devient alors incontournable !
Longue vie à Jazz Frisson

Z

Jean Francois a dit...

Cher Z,

Vraiment, je ne trouve absolument rien à ajouter, sinon te dire comment je suis profondément touché par ton commentaire et te dire MERCI.

JF

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

:o)