jeudi 22 avril 2010

Undercurrent, Bill Evans et Jim Hall

Jim Hall Jazz Guitar

Vintage Frisson

Dans mon dernier billet, j'ai fait allusion à la photographie de Toni Frissell qui orne la pochette de cet album.

Undercurrent Bill Evans Jim Hall Jazz

Undercurrent est un album du pianiste Bill Evans et du guitariste Jim Hall enregistré en 1962 et publié en 1963 par le label United Artists, puis édité par le label Blue Note. C'est le premier album en duo réunissant Bill Evans et Jim Hall. Les deux musiciens réaliseront un deuxième disque en duo, Intermodulation, enregistré en 1966 pour le label Verve. Premier enregistrement en quatre ans pour Bill Evans suite à la mort tragique du contrebassiste Scott LaFaro dans un accident d'auto, Undercurrent est à la fois introspectif et bien ancré dans un style be-bop qui swingue avec beaucoup de classe. Ballades, valses et notes d'inspiration classique font bon ménage ici.



Le guitariste Jim Hall affectionne tout particulièrement les duos. Cette même année 1962, il enregistre deux albums mythiques au sein du quartette de Sonny Rollins, l'un très avant-gardiste, The Bridge, l'autre inspiré des musiques d'Afrique et d'Amérique Latine, What's New. Il explore au cours des années soixante le free jazz et le jazz d'avant-garde aux côtés de Art Farmer, Jimmy Giuffre, Steve Swallow ou George Russell. À cette époque, Jim hall a beaucoup apporté à la guitare Jazz, faisant d'elle un instrument d'accompagnement, qui remplace le piano, donnant ainsi aux groupes un son original. Son style n'a cessé d'évoluer, laissant transparaitre à la fois sa grande connaissance de la composition classique et son goût pour la musique moderne. (Infos de Wikipedia)



Si vous lisez Jazz Frisson dans un agrégateur de nouvelles et voulez écouter tout le contenu musical que je propose, cliquez ici sur Jazz Frisson.

TAGS TECHNORATI: , , , , , ,
Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

2 commentaires:

Haga a dit...

Sublime. Merci pour le morceau. Je connaissais effectivement Jim Hall pour ses albums avec Sonny Rollins et particulièrement "God bless the child".
Et je remarque que je n'ai pas de Bill Evans dans mes CDs.
Je ne connaissait pas cette version de my funny valentine.
Merci encore pour l'écoute
Haga

Jean Francois a dit...

@ Haga,

J'ai choisi intentionnellement de me limiter, dans la production de Jim Hall, à ce disque avec Bill Evans.

Évidemment, son travail avec Sonny Rollins est aussi remarquable.

Merci de votre visite sur Jazz Frisson :)