lundi 14 avril 2008

Jazz Frisson à Bali

Tanah Lot Bali Temples

Concerts

Après un peu plus de deux semaines en vacances à Bali, l'île bénie des dieux, je vous reviens en pleine forme. Ci-haut, la silhouette du temple Tanah Lot sur son île minuscule à marée basse, à l'ouest de Bali. Évidemment, vous pouvez compter sur Jazz Frisson pour dénicher un club de jazz, même en vacances à l'autre bout du monde! J'ai donc assisté à la représentation du pianiste Eric Sondhy et du duo NT2 au Jazz Cafe de Ubud, la capitale culturelle de Bali. Le Jazz Café est un endroit très accueillant. On y écoute du Billie Holiday et du Oscar Peterson en sirotant un délicieux apéro.

Eric Sondhy Jazz Cafe Ubud Bali

À l'affiche ce soir là, un groupe local, le trio d'Eric Sondhy, accompagné d'un duo de chanteuses, qui nous a interprété plusieurs standards, Stolen moments, What a difference a day makes, What a wonderful world. Assez conventionnel, mais disons que ça change du gamelan! Le groupe s'est réellement mis à swinger en jouant ses propres compositions, d'une nature finalement très occidentale. Les prestations varient d'une soirée à l'autre pendant la semaine. Les amateurs de jazz qui visitent le Jazz Cafe de Bali ne seront pas déçus.

Jazz Cafe Ubud Bali

Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

5 commentaires:

Emeline a dit...

Jean-François, tes billets nous manquent ...

Jean Francois a dit...

Chère Amie,

Merci pour ta bienveillante sollicitude.

Disons simplement que j'avais encore trop Bali dans la peau pour écrire sur le jazz. Et comme Jazz Frisson se fait un point d'honneur de ne pas vous écrire n'importe quoi, j'ai préféré attendre que le jazz reprenne tranquillement sa place...

N'aie crainte, je serai de retour sous peu. :-)

JF

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

Salut Mister !

Alors comme ça, même à l'autre bout du monde, on cherche un club de Jazz ! Le dépaysement et la musique locale n’a pas réussis à te charmer pour que tu cherche à retrouver quelques racines ? Humm, me doute bien, j’aurai été moi même curieux d’entendre ce que le « Jazz Café » local pouvait proposer !
Bon retour chez toi Jean François, tu nous reviens tout frais sûrement, avec un bon bol d’air dans les poumons et dans la tête, donc pressé de lire tes prochains billets, même si tu m’excuseras car je suis pas trop dans le coin en ce moment, même chez moi, ça fait 15 jours que je suis en vacances également !

Z

Jean Francois a dit...

Salut l'ami Z,

Heureux d'avoir de tes nouvelles!

Évidemment, je ne pouvais pas passer à côté du Jazz Café à Bali! J'avoue que j'y allais à reculons, m'attendant à un attrape-touristes. Au contraire, j'ai été agréablement surpris.

Maintenant, après avoir taquiné le jazz à Bali, j'ai réalisé que j'étais complètement "hors champ", question jazz, à mon retour au Québec...

J'ai l'impression d'arriver d'une autre planète! Étrange sensation...

JF

ptilou a dit...

Ah un blog spécial gamelan... y'avait pas encore...
;-)