lundi 10 décembre 2007

Jazz'Elles – Tineke Postma

Jazz'Elles

Le monde du jazz est encore aujourd'hui dominé par les hommes, à l'exception bien entendu du chant. Quelques braves musiciennes bousculent cet état de fait et prennent maintenant leur place.

Ainsi, aujourd'hui, la blogosphère francophone s'unit pour vous présenter quelques-unes des grandes actrices du jazz international. Je vous invite donc à voyager de Montréal à Paris, en passant par Bruxelles, au travers de blogues amis et complices qui ont décidé aujourd'hui de se réunir pour vous proposer un tour d'horizon des musiciennes de jazz d'aujourd'hui!

  • Jazz à Paris, nous parle de la compositrice-chef d'orchestre Carla Bley.
  • Le Ptilou’s Blog nous a concocté un dossier sur la pianiste française Sophia Domancich.
  • Maître Chronique nous réserve quant à lui, un dossier sur une des dernières saxophonistes montantes du jazz français, Sophie Alour.
  • Belette & Jazz vous parlera de sa vision sur la place des amatrices de jazz au sein de cette communauté jazzistique.
  • Jazzques a choisi la merveilleuse pianiste Mathilde Renault.
  • Cette initiative est une idée originale de Z de Jazz Chroniques et coups de coeur qui vous présente justement son coup de cœur pour la compositrice-chef d'orchestre Maria Schneider!
Tineke Postma
Une saxophoniste du pays des tulipes

Jazz Frisson, pour sa part, vous présente aujourd'hui la saxophoniste hollandaise Tineke Postma. Son troisième album, A Journey That Matters, vient tout juste de paraître en Amérique sur étiquette Foreign Media. Ses compagnons de voyage sont parmi les meilleurs musiciens de la scène jazz hollandaise : Edoardo Righini à la guitare, Bart Platteau à la flute, Tobias Klein à la clarinette, Janine Teepen au basson, Morris Kliphuis au cor, Marc Van Roon, Rob Van Bavel et Randal Corsen au piano, Frans Van der Hoeven à la contrebasse et Terri Lyne Carrington à la batterie. Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette dernière, elle mériterait un billet à elle seule. Enfant prodige, ayant obtenu une bourse de la Berklee College of Music à l'âge de 11 ans, elle a joué avec Stan Getz, James Moody, Lester Bowie, Pharoah Sanders, Cassandra Wilson, David Sanborn, Mike Stern, Joe Sample, Al Jarreau, Herbie Hancock, Wayne Shorter et Carlos Santana. Bon, j'y reviendrai.

Tineke Postma
Révélation de l'année 2006
Tineke Postma, A Journey That Matters

Tineke Postma a remporté le Prix de la Révélation de l'année aux Victoires du jazz 2006, le Prix Sisters In Jazz All Star, le Singer Laren Jazz Award et le Prix Heijmans. L'album A Journey That Matters fut enregistré au Sudios Wisseloord en Hollande. Tineke signe les compositions originales de cet album, à l'exception de trois standards. Sa version de Fleurette Africaine de Duke Ellington s'enjolive de détails grâce aux instruments à anche additionnels et à la guitare acoustique. Le travail de Frans Van der Hoeven à la contrebasse est particulièrement évident sur Magic Two, souligné de façon magistrale par le jeu de balais de Carrington, tout en douceur. Pour ses débuts au ténor sur la pièce Synchronicity, très réussi, Tineke présente un côté plus affirmé, plus masculin. L'influence de Shorter n'est jamais loin, surtout au soprano, bien qu'elle se réclame plutôt de Cannonball Adderly. Sans posséder la spiritualité d'un Cannonball, Tineke sait tout de même faire chanter son instrument pour nous transporter dans son univers généralement très mélodieux. Elle nous livre un jazz mainstream de haut calibre qui demeure toujours intéressant. Une solide réussite qui saura résister au test du temps.

Tinekepostma.com
Élève de Liebman et Potter
Tineke Postma Foe The Rhythm

Sur son album For The Rhythm, paru en janvier 2006, on remarquait déjà son ton scintillant et sa remarquable capacité à swinguer dans un style post-bop bien affirmé. Elle y est encore accompagnée de la remarquable Terri Lyne Carrington à la batterie qui apporte un soutien unique à l'ensemble. Tineke estime que le rythme, le tempo et l'émotion sont au centre de la musique. Cet album a été composé comme une ode au rythme en général. Tineke, qui a étudié à la Manhattan School of Music avec Dave Liebman et Chris Potter, dispose d'une technique solide et prétend qu'elle préfère jouer de manière simple, mais groover un max!

Tineke Postma
De la Mer du Nord à New York
Tineke Postma, First Avenue

Son premier album, intitulé First Avenue, fut lancé lors d'une diffusion radio du Festival North Sea Jazz en 2004. Cet enregistrement contient principalement des compositions originales de Tineke. Elle avait eu l'occasion de jouer au Festival North Sea Jazz depuis 2002 ainsi que dans plusieurs clubs de jazz en Europe. Remportant plusieurs critiques favorables, l'album atteint la 19e position au Palmarès Jazzbeat aux É.-U., se retrouvant sur quelques 200 stations de radio. Sa musique fut également programmée à la Radio nationale hollandaise. Il est rafraîchissant, en fait, d'écouter un album de jazz mainstream qui soit à la fois contemporain et respectueux de la tradition. Tineke est une musicienne qui possède une grande élégance, avec un très beau ton, sans qu'on puisse utiliser le qualificatif de smooth pour désigner sa musique, ce qui serait le signe d'un manque d'idées. Écoutez la pièce Moody Voyage, qui débute avec un court solo de Tineke, pour poursuivre sur un groove bien lourd! Très funky!

On termine avec un très beau vidéo.

Amazon.com – Tineke Postma


Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

5 commentaires:

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

Alors là, chapeau bas Mister Frisson !
Quel billet phénoménal que tu nous as concocté là ! Tu n’avais jamais autant posté d’extraits audio dis donc ! Tant mieux pour nous, ça nous a permis de décoller direction la planète de la très belle Tineke !
Alors pas mal de truc intéressant, mais perso, j’ai un faible pour le « Moody Voyage » qui est un vrai enchantement ! Je crois surtout que ce morceau se démarque des autres, la musique est plus personnelle et le son moderne de part la présence du piano électrique pour ne pas dire du Fender Rhodes !
La vidéo aussi est superbe car Tineke y délivre une superbe expression !
Le tout dans un cadre des plus agréables avec de belles photos, histoire de nous laisser sous le charme, enfin, ca a fonctionné sur moi ! Rire !
Merci pour cette magnifique revue, de toute évidence, boostée par l’envie de faire connaître le talent de cette saxophoniste hollandaise.

Une bien belle journée sur Jazz frisson :o)

Z

ptilou a dit...

Bon ! elle est adoubée par Mike Stern ! donc là ! cela emporte tout... j'achète j'écoute et je soutiens !

Rappelons nous que Kontomanou est passé aussi sur les opus de mon guitariste préféré.

Bravo pour ta note et ton choix européen !

à+ ptilou from Paris (12ème)

Jazzques a dit...

J'ai vu cet été Tineke sur scène.
A Jazz Middelheim... C'était pas mal du tout: carré, droit, direct...

Bravo et merci pour les nombreux extraits!

A+

Jacques

www.jazzques.skynetblogs.be

jmax a dit...

hélas en 2009, plus une écoute ou vidéo cités dans le billet n'est disponible

Jean Francois a dit...

@ jmax,

Merci de votre visite sur Jazz Frisson!

Les vidéos YouTube sont toujours disponibles.

Par contre, plusieurs pistes audio ne sont effectivement plus disponibles, comme vous le mentionnez. Vous m'en voyez désolé. Il s'agit d'un problème relié à l'hébergeur des pistes sonores. J'en avait fait état ici:

http://jazzfrisson.blogspot.com/2009/10/la-musique-senvole-les-ecrits-restent.html

Tout réinstaller chez un autre hébergeur est un travail monumental. Peut-être un jour, si j'ai un peu de temps libre.

Bonne lecture :)