mercredi 2 août 2006

Ralph Towner en solo

Ralph Towner

Le dernier album solo de Ralph Towner, Time Line, paru sur ECM, est dans la continuité de son œuvre. Ralph Towner est, avec Keith Jarrett, un de ces rares musiciens qui ont fait du solo une partie importante de leur œuvre plutôt qu'un simple coup d'éclat épisodique. On pense à l'album Anthem, par exemple, paru au début des années 2000. De plus, on connait Ralph Towner pour son travail au sein de la célèbre formation Oregon, bien entendu. Il a aussi énormément travaillé la formule intime du duo, avec Gary Peacock entre autres. On le retrouve sur l'album Time Line à la guitare classique. Il joue aussi deux pièces à la guitare douze cordes.

Time LineLa pièce Always By Your Side est pratiquement chantante. Quelques morceaux sont plus mélancoliques, alors qu'on retrouve de véritables études de style, Ralph Towner utilisant parfois la vibration de l'instrument pour créer une résonnance harmonique comme sur Freeze Frame. Deux standards accompagnent les compositions de Ralph Towner, Come Rain Or Come Shine de Harold Arlen et My Man's Gone Now de George Gershwin. Il rend ainsi hommage à son mentor Bill Evans qui l'a influencé profondément. Si vous aimez la guitare et voulez entendre un son différent, vous ne serez pas déçu.


Shopping cdUniverse.com - Ralph Towner, Time Line


Shopping Amazon.ca - Ralph Towner, Time Line


3 commentaires:

Helena the Blues a dit...

Oh mine Ralph Towner! His solo guitar is always in my mind.

Jazz Chroniques et coups de coeur a dit...

J'aime beaucoup le son de Ralph sur la 12 corde, surtout au sein d'Oregon. Sinon, ECM est vraiment une écurie magnifique, que de belles ambiances souvent rattachées à un certain jazz de chambre si je peux me permettre l'expression. Le style de Ralph Towner correspond tout à fait à la mouvance du label. En somme un grand musicien qui manipule aussi les claviers il me semble...

Z

Jean Francois a dit...

N'ayant pas été un véritable adepte d'Oregon, je connaissais très peu Towner jusqu'à l'écoute de ce disque.

Je dois dire qu'ici, j'ai parfois peine à croire que je ne l'écoute qu'en solo...

Et oui, ECM me fait souvent rêver. Il n'y a qu'à penser à Garbarek, par exemple.